BRÈVES INFOS. Burundi : La future Constitution amendée tiendra compte des résultats du dialogue interburundais organisé au niveau des 18 provinces burundaises au premier semestre 2016 sous l'égide de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI) / @Burundibwiza.com

Réunion d’évaluation de la sécurité au niveau national par le chef de l’Etat.

Last Updated: 05 June 2017 Hits: 333

Sécurité

@Burundibwiza.com mise à jour, le 05.06.2017 Source

Martin Karabagega / http://www.ppbdi.com

35034364976_73ff324ba8_zElle est généralement mieux par rapport à celle de mars dernier

Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a tenu une réunion d’évaluation de la sécurité au niveau national, le vendredi 02 juin 2017, au chef-lieu de la commune Muhanga dans la province Kayanza. Etaient présents tous les intervenants en matière de sécurité notamment les hauts cadres de l’armée, de la police, de justice, du service de renseignements. En général, la situation est mieux par rapport à celle de mars dernier.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province de Kayanza a d’abord souhaité la bienvenue au chef de l’Etat et à tous ceux qui étaient présents. Après, il a passé en revue la vie de la province qu’il dirige. Il a indiqué que la sécurité et la paix sont très bonnes dans cette province. Les habitants travaillent comme à l’accoutumée et les récoltés sont très bonnes, a dit le gouverneur.

A la sortie de la réunion qui s’est tenue à huis clos, le porte-parole adjoint du président de la République Alain Diomède Nzeyimana a indiqué à la presse que cette réunion s’inscrit dans le cadre de la suite des réunions qui se tiennent trimestriellement. La dernière a eu lieu en date du 8 mars 2017. Ainsi il était question de voir l’évolution à partir de cette date.

Par après, les commissaires régionaux de police, les commandants des régions de l’armée sont intervenus pour donner le rapport trimestriel. En général, il a été observé que la situation est meilleure par rapport à celle du mois de mars 2017. Mais trois ou quatre observations sont à mentionner. Il s’agit de l’existence des gens qui détiennent des armes illégalement, des accidents routiers qui coûtent des vies humaines et la consommation des boissons prohibées.

Après certaines interventions comme celle du ministre en charge de l’intérieur, de la ministre de la Justice, du ministre en charge de la défense et du ministre de la Sécurité publique, le président de la République a pris la parole pour conseiller tous les intervenants en matière de sécurité de faire beaucoup attention pour que les accidents routiers ne continuent pas à couter des vies humaines et même matériels, a indiqué M.Nzeyimana. Le chef de l’Etat a aussi indiqué que la campagne de moralisation de lutte contre la fraude et la corruption commence à porter des fruits. Depuis la campagne qui vient de durer trois mois, l’on remarque par exemple dans la commune de Kabarore que mensuellement, l’on parvient à récolter 20 tonnes de coltan, a dit le chef de l’Etat au lieu des 500 kilos d’avant la sensibilisation. Concernant le café, l’on a aussi remarqué que la récolté du café s’est multipliée par quatre. Le numéro un burundais a demandé à tous les intervenants de continuer la lutte surtout la fraude, la corruption mais aussi les faussaires. Il a été observé récemment qu’il y a des gens qui volent la monnaie burundaise pour l’emmener dans les pays frontaliers afin de revenir avec de la fausse monnaie.

Le président de la République, déclare M.Nzeyimana, a aussi demandé de faire attention à la cyber criminalité qui commence à être une réalité au Burundi. Le chef de l’Etat a demandé à tous intervenants d’encadrer la jeunesse en vacances par les camps de travail.

Travaux communautaires et distribution de l’aide à la population vulnérable

Après la réunion, le chef de l’Etat a effectué des travaux de développement communautaire à l’Ecofo Rushubi en commune Muhanga et au lycée communal de Ruhororo en commune Ruhororo. Les travaux consistaient à la construction d’une salle des réunions. Tous ces travaux se font avec la contribution de la population et l’appui de la présidence de la République. Il sied de noter que le chef de l’Etat a également donné une aide constituée de riz à la population vulnérable de la commune Muhanga. Trois tonnes de riz ont été distribuées à 300 ménages et chaque ménage en recevait 10 kilos.

Martin Karabagega, http://www.ppbdi.com

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.
  • No comments found