BRÈVES INFOS. Burundi : La future Constitution amendée tiendra compte des résultats du dialogue interburundais organisé au niveau des 18 provinces burundaises au premier semestre 2016 sous l'égide de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI) / @Burundibwiza.com

Quatre policiers blessés dans une explosion à la grenade à Bujumbura.

Last Updated: 13 July 2017 Hits: 147
SECURITE      
 

@Burundibwiza.com mise à jour, le 13.07.2017 Source Xinhua

Quatre policiers ont été blessés, dont deux grièvement, dans l'explosion d'une grenade qui a visé un poste de police dans la capitale du Burundi, Bujumbura, mardi soir, a rapporté mercredi la police.

"Un individu non-identifié a fait exploser la nuit dernière une grenade dans un poste de police de Bwiza aux environs de 21h00. Le criminel était à bord d'un pick-up et s'est enfui après l'explosion de la grenade", a indiqué le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye (photo).

"Quatre policiers ont été blessés, mais l'un d'entre eux n'a souffert que de petites blessures et n'a pas eu besoin d'aller à l'hôpital", a-t-il précisé.

D'après lui, deux policiers ont été grièvement blessés à la jambe et ont été admis à l'hôpital.

A son avis, l'attaque qui s'est produite dans le centre de Bujumbura a été menée par des bandits qui volent des voitures ou commettent d'autres crimes.

"Cette attaque à la grenade a été menée en quelque sorte en représailles des policiers basés au poste de police de Bwiza car ils les traquent sans pitié", a expliqué M. Nkurikiye.

Deux jours avant l'attaque de mardi, une autre attaque à la grenade à Kayanza, dans le nord du Burundi, a fait huit morts et 50 blessés.

Le pays d'Afrique centrale a été le théâtre d'une série d'attaques à la grenade depuis quelques mois, et les auteurs de ces attaques n'ont pas encore été identifiés ou arrêtés.

Le Burundi est en crise depuis avril 2015, depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé qu'il briguait un troisième mandat, qu'il a remporté plus tard.

Pour les opposants, l'initiative du président viole la constitution et des vagues de manifestations ont gagné tout le pays.

Depuis avril 2015, plus de 500 personnes au Burundi ont été tuées et environ 410.000 autres ont fui vers les pays voisins, principalement la Tanzanie, le Rwanda et la République démocratique du Congo. 

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.
  • No comments found